Symphonie Meurtrière

Le forum de la guilde Symphonie Meurtrière, serveur Amayiro
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 P'tit ramassis de conneries ... [RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tilzt
Aventurier
Aventurier
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 2:48

Bon, pas envie de jouer à Dofus ce soir, j'ai parcouru le fofo un peu plus en profondeur et suis tombé sur cette sexiion en me disant : "Ah mais c'est pour moi ça !" (en fait pour tout vous dire c'est ce qu'il me manquait dans mes autres guildes...)

Alors ouais je sais vous allez vous dire, non mais il se prend pour qui il scouate depuis 24h00 et il vient déjà nous polluer avec ces conneries ? (omgwtf ?! comme dirait l'autre)

Donc je posterais ici quelques textes, de temps en temps... J'y irais bien de mes dessins mais je suis encore sur le cul de ceux de Death et j'aurais trop honte. (pis je touche à un crayon deux fois à l'année et sans exagérer...)


Bref, un peu plus tôt dans la soiré je suis retombé sur un truc que j'avais commencé à écrire lorsque je jouais à Aion sur le serveur privé Evolution, et bah j'étais motivé dis donc, ça reste à mon niveau mais le background est là.
Je pense pas le continuer mais je l'avais montré pour l'instant à personne et j'avoue aimer avoir des retours... (d'la critique quoi, même de la mauvaise, encore une fois je vous rappelle que je suis sacri...)

Pis ça changera du pov' truc que j'ai fait sur ma présentation.



Bonne lecture si vous en avez le courage.



_______________



Le royaume souterrain


Loin de la surface, dans les profondeurs d'Atréia avait élu domicile un peuple d'humains qui vivait loin de toute l'agitation qui sévissait là haut.
Un peuple simple dont les fondateurs furent des hommes fuyant les préceptes des civilisations et de toute la corruption et les contraintes sociales qu'elles entrainent.
Ils élurent domicile dans les profondeurs de la terre il y a des milliers d'années, et fondèrent une civilisation pacifique basée sur l'entraide et l'amour de chacun, tels sont les préceptes de ces êtres à l'utopie simple qu'ils baptisèrent Athia.
Les Athiens se veulent être un peuple pacifique et magnanime, pensant au bien de tous avant le sien, s'efforçant de proscrire le plus possible l'hypocrisie caractéristique des humains pour une entente basée sur des valeurs de vie simples.

Durant de nombreuses années ils prospérèrent, bâtissant leur cité au milieu des roches froides et des cavités humides, dérivant des sources aquatiques et développant un équilibre de vie stable dans les profondeurs.
La base de leur civilisation repose sur l'Ether, cette matière offerte par Aion lui même se trouvait en grande quantité ici bas, imprégnant les roches, les eaux, et rapidement les Athiens qui en développèrent un contrôle inné, semblable aux Daevas de la surface.
Source de lumière et d'énergie, une faune, une flore, un équilibre de vie stable en découla sans quoi le rêve Athien n'aurait pas pu voir le jour.

Mais aussi cachés qu'ils l'étaient ils ne pouvaient ignorer les évènements qui eurent lieu à la surface, ils tentèrent tout de même de préserver leur équilibre, tenant le plus éloigné possible leur peuple des conflits de là haut.
Ils possèdent peu de guerriers, ceux-ci furent formés afin de protéger Athia des kobolds, ces êtres abjectes en voulaient à leur peuple, le conflit qui les opposaient durait depuis bien longtemps, et sa source était sans doute la maitrise de l'Ether développée par les Athiens en qui ils voyaient des ennemis faibles.
Pacifiques mais braves ils n'hésitent pas à prendre les armes et à défendre les leurs si cela est nécessaire, mais préfèrent toutefois éviter les conflits car telle est la base de leur idéal. La guerre n'apporte jamais rien de bon, elle n'amène que la haine, et la haine engendre la haine. C'est pour éviter ces situations qu'ils vivent si reclus.





Maturité


Tilith fêtait aujourd'hui sa 18ème année, cet évènement gardait une certaine importance en Athia car signifiant encore le passage à l'âge adulte, il signifiait surtout l'arrêt de la période d'apprentissage de chacun pour le début de sa vie active.
Pour beaucoup le changement n'était que minime car les notions d'emploi, de carrière, de rémunération étaient inexistantes. Il signifiait seulement l'arrêt des cours théoriques et magistraux et le droit au mariage pour le plus important.
Mais pour Tilith il représentait bien plus, aujourd'hui sa première lame et sa première armure lui sont remis.

Le pouvoir de l'Ether a toujours été très présent dans cette jeune Athienne, elle en développa un contrôle très accentué dès son plus jeune âge, et sa maitrise dépassait de loin celle de bon nombre des anciens.
Ses parents avaient quitté ce monde il y a des années emportés par le conflit qui les opposaient aux kobolds la laissant aux soins de son frère Tilzt, ce fut lui qui l'éleva et pris soin d'elle durant tout ce temps, et c'est lui qui aujourd'hui lui remettrait ses premières armes.

Il s'approcha d'elle en ce glorieux jour, portant à bout de bras l'épée de leur père, drapée dans un tissu blanc immaculé symbolisant la pureté recouvrant la lame, dominant la guerre et rappelant à quel but elle doit être utilisée.

Le jour est arrivé Tilith, il est temps pour toi de devenir une femme, et part cette lame honorer la mémoire de nos pères.

Alors qu'il lui remit l'arme, il déposa un baiser sur son front.

Je suis fier de toi, tu peux aller dans ta chambre essayer ta tenue de mailles.
J'espère qu'elle te plaira.



Après quelques instants elle ressortie de sa chambre vêtue de son armure.
Un ensemble de mailles fines qui lui allait à ravir, épousant ses formes et n'entravant pas le moindre du monde ses mouvements.
Quand Tilzt la vit il ne pu empêcher son cœur de faire un bond dans sa poitrine, en effet elle ressemblait beaucoup à sa mère, et la ressemblance n'était que plus frappante avec cette tenue sur le dos, de nombreux souvenirs le traversèrent à ce moment là et il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits.

Tilith portait les caractéristiques des Athiens, sa peau était pâle comme un reflet d'Ether, elle attachait sa longue chevelure blanche et soyeuse en une grande boucle à l'arrière de sa tête par soucis de facilité, elle aimait les choses simples.
De grands yeux en amande gris donnaient à son regard sérieux une teinte de juvénilité, renforcée par un petit nez rond.
De longues oreilles en pointe venaient allonger ce visage fin et délicat, lui donnant un air qui n'était non sans rappeler celui des Séraphims.
Elle était petite de taille, et son corps avait encore l'apparence de celui d'une adolescente d'ailleurs.




___





Un matin, un soir, d’hiver ou de printemps qui peut savoir …

En Athia tous les jours se ressemblent, la source d’Ether qui abreuve continuellement la cité ne suit aucun rythme astral, et si un semblant de jour et de nuit à été mis en place grâce à l’extinction ou l’allumage des torches de lumière, il ne fait jamais totalement noir, et les problèmes de sommeil sont fréquents chez les Athiens.

Aujourd’hui encore Tilith ne pouvait pas trouver le sommeil, elle restait là, assise sur le porche de sa maison à contempler l’horizon, tentant de percer l’obscurité des cavités lointaines. Qu’est-ce qu’elles pouvaient contenir ? Qu’y avait-il au-delà du bouclier d’Ether qui entourait la cité ? Elle se l’était toujours demandé. Elle a souvent tenté de s’aventurer en dehors du halo entourant Athia, mais n’a jamais pu s’échapper plus de quelques mètres rattrapée constamment par un adulte …
C’était pour son bien lui répétait-on, au-delà de la cité il n’y a que les ténèbres, et personne ne veut savoir ce que cachent les ténèbres, sauf elle …

Les kobolds ! Voilà la seule chose qu’on lui a enseigné à propos de ce que contenaient la noirceur, ces êtres abjectes qui faisaient trembler la cité parfois. Elle n’en avait jamais vu, mais depuis longtemps elle se préparait à sa rencontre avec eux, et il ne ferait aucun doute qu’elle n’userait d’aucune pitié si son chemin venait à croisé le leur.
Ils lui ont pris la seule chose qu’elle avait, ils lui ont volé ses parents. Les circonstances de leur mort sont encore mystérieuses pour elle, la seule chose qu’on lui ai raconté est qu’ils appartenaient à l’escorte d’un convoi d’extracteurs d’Ether et qu’ils périrent sous une offensive Kobold.
Car l’Ether qui abreuve la cité n’est pas infini, et il faut tout de même aller en récolter pour remplir les sources, heureusement les flux étaient nombreux et cette énergie était puissante et durable, l’équilibre n’était pas encore en danger malgré des années d’existence.

L’Ether, don d’Aion lui-même afin d’aider et de protéger les humains contre les envahisseurs Balaurs.
Les Athiens en usent plus que quiconque, elle est le seul équilibre qui permet à leur cité de prospérer, et elle les entoure continuellement.
Depuis leur plus jeune âge chaque Athien est amené à manipuler l’Ether, à le comprendre, et dans cet art Tilith excellait. Car au-delà de la manipulation elle avait rapidement développée une extraction dépassant celle de ses congénères.


___



Dis grand frère, pourquoi tu ne veux pas me dire ce qu’il y a au delà du bouclier de la cité ?
- En dehors d’Athia, seules les ténèbres prospèrent, et ce qu’elles engendrent n’est jamais bon, crois moi tu es bien mieux ici. Tu devrais pourtant le savoir mieux que quiconque …
- Mais ne t’es-tu jamais demandé si le monde n’était pas plus vaste ? Penses-tu réellement qu’il n’y a que ces … kobolds autour de nous ?
- Tu as toujours été bien curieuse Tilith, à vrai dire je me le demande aussi. Seulement de part les nombreuses fois où j’ai arpenté les sombres tunnels je ne me souviens n’y avoir rencontré que le chaos et la haine …
Comme à chaque fois qu’il évoque son passé Tilzt se perdit un moment dans ses pensés.
Et ce n’est pas le futur qui t’attend … Les anciens ont raison de vouloir nous protéger, c’est pour ton bien crois moi. Allez fini ton bol et vas te coucher, demain c’est un grand jour qui t’attend.


___



Un rocher flottant au dessus du vide, un jeune couple d’amoureux …

Tilzt, promets moi que nous resterons toujours ensemble, dit Thalaë en se resserrant contre sa poitrine comme pour se rassurer.
Baissant son regard sur elle, il fit glisser la mèche de cheveux qui venait lui cacher le visage afin de la déposer derrière son oreille, il déposa alors sur son front découvert un baiser rassurant.
Tu es tout pour moi, et mon seul désir est d’être à tes côtés. Tant que notre amour prospérera je serais le plus heureux des hommes.


___



Thalaë ! Thalaë ! Viens voir par ici, j’ai trouvé un champs d’Ether !
- Oh qu’il est riche, je vais faire une belle collecte sur celui-là.

Alors qu’elle s’attelait à l’extraction de l’Ether, Tilzt ne pu s’empêcher de venir l’enlacer par derrière, embrassant langoureusement son cou, s’oubliant à son devoir d’escorteur.
Il était heureux, la tête appuyée sur son l’épaule de sa bien-aimée il la regardait extraire l’Ether avec dextérité, c’était toujours un spectacle magnifique de voir ce flux blanchâtre quitter la roche dans laquelle elle était conservée pour se diriger en une ondulation volatile dans les mains de son extracteur.

Perdu dans ses pensées il ne vit pas le kobold qui s’était approché d’eux et la seule chose qu’il sentit fut le contact de l’acier glacé transperçant son corps de part-en-part, embrochant les deux amants en même temps, la douleur de la lame ressortant fut atroce, et elle lui arracha un cri de douleur.
L‘étonnement passé, il sortit rapidement son épée de son fourreau, et d’un geste rapide il l’enfonça dans la poitrine de son agresseur sans même le regarder. Celui-ci qui jubilait la seconde passée s’écroula aussitôt, une grimace de douleur sur le visage.

Tilzt je te …
Il sentit alors le corps de Thalaë fléchir, et dans ses bras peser de tout son poids. hébété il ne parvint pas à parler tout de suite, ne réalisant pas encore ce qu’il venait de se produire.
Non ! Non ! Ça ne peut pas être possible, je t’en prie, ne m’abandonne pas, je t’en supplie ne me laisse pas !
Un flot de larmes s’échappait alors de ses yeux, il resta là pendant longtemps, serrant le corps sans vie de son amour contre lui, désespéré, n’attendant plus que le réveil qui l’extirperait de ce cauchemar.
Blessé lui aussi il ne tardât pas à perdre connaissance, le visage de Thalaë toujours serré contre sa poitrine.

Un peu plus tard, un autre groupe d’extracteur aperçu les corps et les ramenèrent à la cité où Tilzt fut soigné.


___



La haine, depuis ce jour elle me ronge, bien trop forte pour être contrôlée. Chaque jour je lutte, effrayé de devenir à mon tour un monstre, mais elle est toujours présente, je m’en rends compte lorsque des excès de colère s’emparent de moi et que mon calme ne revient que quelques instants après.
Je la ressent quand, en repensant à ma … ma Thalaë, je m’imagine une lame à la main les exterminant tous, jusqu’au dernier.
Me laisser consumer par la colère n’est pas la solution, et je le sais, mais les sentiments sont forts, bien plus que la raison, je le sais à présent. Nous pouvons lutter mais ils seront toujours là. C’est d’ailleurs ce qu’essai de nous apprendre la philosophie Athienne. Et cela a toujours marché, refouler sa colère, réfléchir avant d’agir. Des préceptes que je respecte, mais comment oublier quelque chose qui, chaque jour me ronge, il ne s’agit pas là de broutilles passagères, j’ai beau y penser tous les jours je ne pourrais jamais leur pardonner de me l’avoir prise, jamais !

C’est depuis ce jour que je me suis mis à boire autant, oh bien sur cela ne me fait rien oublier, mais les jours paraissent moins longs quand on ne se souvient pas du précédent … Je tente de me convaincre tant bien que mal que la léthargie que la boisson engendre en moi me préserve d’une vengeance malsaine.
Parfois il m’arrive de penser que c’est tout le contraire, et que la seule façon de parvenir à oublier serait de tenter de vivre ma vie avec les miens. Mais c’est devenu bien trop difficile pour moi, la solution que contient cette bouteille d’eau de vie est tellement plus simple, tellement plus accessible …

De tous les êtres qui m’étaient cher, ile ne me reste que ma petite sœur, et je suis conscient de n’être qu’un fardeau pour elle, quelle ironie du sort, moi qui l’élevait et la protégeait depuis la mort de nos parents, voit maintenant nos rôles inversés. Et aujourd’hui c’est bien elle qui veille sur moi …
Et je lui doit sans aucun doute le semblant de vie qui m’anime encore aujourd’hui, car pour elle je fis mon possible afin de la préserver de ce que j’étais, abandonnant la bouteille pour son éducation le jour venu. M’abandonnant à la bouteille lorsqu’elle n’était pas là pour canaliser mon attention.

Un fou alcoolique schizophrène, voilà ce que je suis devenu …



Dernière édition par Tilzt le Sam 31 Juil - 19:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tilzt
Aventurier
Aventurier
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 2:54

Bon et pour revenir sur le thème de Dofus encore un récit de derrière les fagots que j'ai pondu un soir d'insomnie à l'époque où je jouais encore (donc ça remonte...)





_______




Ah oui, pour remettre l'histoire dans son contexte, la protagoniste n'est autre que mon personnage principal, SojahGirl dans le jeu, Sojah dans mes textes. (en fait j'avais aussi fait un soigneur nommé SojahBoy(je sais je sais !))
D'un caractère enjoué, elle aime blaguer, il faut aussi préciser qu'elle est super forte.
Alcoolique et à moitié orc donc verte de peau elle était Brâkmarienne pendant longtemps avant de repasser neutre.
L'histoire se déroule donc aux pieds de la cité de Brâkmar, la ville des méchants en gros.

Voilà vous devriez pouvoir tout comprendre maintenant. ^^



_____________________




Aux pieds des hauts remparts de la terrifiante cité qu'est Brakmar, là, dans la neige blanche et froide, adossée, Sojah descendait encore un tonneau...

Seulement ce soir l'humeur n'était pas à la fête, ce soir, sur les joues de la sacrieuse venait se mêler aux éclats de bière et à la neige fondue un troisième liquide, salé. Perlant sur la verte et froide peau les larmes venaient mourir au fond de la choppe, choppe fort amusante à y voir de plus près d'ailleurs, cumulant une couche de bière surmontée de sa mousse à laquelle on pouvait ajouter une épaisseur neigeuse. Surement la bière la plus écœurante de toute la ville, et ce n'est pas peu dire.

Mais c'était bien la dernière des préoccupations de la guerrière, habituellement si farouche, si fière, elle semblait si morne , si vide, quelconque passant la prendrait assurément pour morte. Ce qui la trahissait était ses yeux, en apparence livides, à y regarder de plus près on croirait voir toute la tristesse du monde dans son regard, un regard d'une profondeur infinie, semblable à une nuit dont chaque étoile serait un pan de mélancolie...



Assise là, seule dans le froid, elle n'attendait plus rien, sinon que la faucheuse vienne enfin relever cette âme en peine, et de minute en minute elle avançait vers son funeste rendez-vous.
Pleurant sur son sort, elle ne pouvait s'empêcher de se trouver nulle, la dernière des dernières.

Depuis son enfance rejetée de toute part pour son métissage contre nature, elle a toujours vécue seule, reclue, l'amour lui a toujours été interdit, longtemps elle attendait son prince qui la délivrerait de cette lente agonie, plus dure que tous les châtiments corporels qu'elle avait bien pu s'infliger au cours de sa vie.

Un sourire comme agrafé, une bonne humeur constante, tout cela n'est qu'une partie du voile recouvrant son âme, trop frêle, trop douce pour être reconnue dans un milieu de guerriers.

Et ces soirs de fêtes à répétitions, toutes ces nuits à descendre des pintes, cette maigre illusion de bonheur qui maintenait Sojah debout, jusqu'à présent...
Mais c'est plus quotidiennement que l'on peut lire sa profonde haine pour sa vie, pour celle qu'elle est, s'échappant de la réalité dès qu'elle aperçoit une brèche. Buvant et fumant plus que de raison, ce n'est pas seulement son corps qu'elle détruit, car la souffrance physique n'est que douceur par rapport à ce qu'elle a au fond du cœur, mais, même si cet état de légèreté constant l'empêchait de déprimer, elle la plongeait aussi dans une léthargie, réconfortante mais vile, obstacle à toute bonne chose qui pourrait lui arriver, refermant ainsi le cercle vicieux de cette triste vie.

Bien sûr vous vous doutez qu'au quotidien c'est un véritable handicap, elle n'allait jamais aux séances d'entrainement et voyait tous ses compagnons gravir les cercles alors qu'elle stagnait, devenue trop faible pour les suivre sans se sentir chaperonnée, un sentiment qu'elle haïssait, comme si elle ne se trouvait pas assez nulle comme ça...


Au final, qu'avait-elle réussi dans sa vie?

Las d'attendre son heure de gloire, elle à préférée mettre fin à son supplice, là aux pieds de Brakmar, car, même si elle s'était couper les ailes, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir presque chez elle ici. Bien plus qu'à Bonta en tout cas, où on la dévisageait à chaque coin de rue et lui restreignait l'accès aux bars.

Au final, qu'avait-elle réussi dans sa vie?

Après un bref récapitulatif de tous ses malheurs une phrase lui vient de suite en tête: "Comment ai-je fait fait pour tenir jusque là?"

Sur ces mots un frisson parcouru son corps, comme si, après des heures assise dans la neige, elle sentait enfin le froid.

Elle ne pouvait pas abandonner maintenant, non, pas maintenant, malgré un moral en carton fin elle n'avait pas céder, et puis, c'est vrai, elle est curieuse, bien trop pour ne pas vouloir lire la suite du livre.

"Non, pas ce soir!"

Sur ces mots elle se leva, pour s'écrouler aussitôt, à bout de force...

Mais ce soir c'est dans son lit qu'elle dormirait, bien au chaud, à l'abri. Et ce n'est pas seulement son corps qu'elle reposa cette nuit.


Le lendemain elle se réveilla, malade comme un rat d'egoutant, mais emplie d'une sensation nouvelle, une sorte d'entrain qui la poussait à faire des choses. Elle se surprenait elle même par son enthousiasme.


Bon qui sait combien de temps cela va durer ? En tout cas une chose importait, Sojah était encore là aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gzail O Ski
Langue de Kanigrou
Langue de Kanigrou
avatar

Nombre de messages : 242
Age : 23
Localisation : Devant mon pc
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 3:34

Bon je suis pas prof de francais et pas très bon en francais mais je vais te mettre mon avis gogo citer + dire ce qui me va pas .


Tilzt a écrit:





Le royaume souterrain


Loin de la surface, dans les profondeurs d'Atréia avait élu domicile un peuple d'humains qui vivait loin de toute l'agitation qui sévissait là haut.
Un peuple simple dont les fondateurs furent des hommes fuyant les préceptes des civilisations et de toute la corruption et les contraintes sociales qu'elles entrainent. J'aime pas la repetition de peuple
Ils élurent domicile dans les profondeurs de la terre il y a des milliers d'années, et fondèrent une civilisation pacifique basée sur l'entraide et l'amour de chacun, tels sont les préceptes de ces êtres à l'utopie simple qu'ils baptisèrent Athia. "L'utopie simple" n'était pas obligatoire on ne sait plus de qui tu parle ( bon 3 h du mat aussi tetre que demain sa ira mieux)
Les Athiens se veulent être un peuple pacifique et magnanime, pensant au bien de tous avant le sien, s'efforçant de proscrire le plus possible l'hypocrisie caractéristique des humains pour une entente basée sur des valeurs de vie simples.

Durant de nombreuses années ils prospérèrent, bâtissant leur cité au milieu des roches froides et des cavités humides, dérivant des sources aquatiques et développant un équilibre de vie stable dans les profondeurs.
La base de leur civilisation repose sur l'Ether, cette matière offerte par Aion lui même se trouvait en grande quantité ici bas, imprégnant les roches, les eaux, et rapidement les Athiens qui en développèrent un contrôle inné, semblable aux Daevas de la surface.
Source de lumière et d'énergie, une faune, une flore, un équilibre de vie stable en découla sans quoi le rêve Athien n'aurait pas pu voir le jour.

Mais aussi cachés qu'ils l'étaient ils ne pouvaient ignorer les évènements qui eurent lieu à la surface, ils tentèrent tout de même de préserver leur équilibre, tenant le plus éloigné possible leur peuple des conflits de là haut.
Ils possèdent peu de guerriers, ceux-ci furent formés afin de protéger Athia des kobolds, ces êtres abjectes en voulaient à leur peuple, le conflit qui les opposaient durait depuis bien longtemps, et sa source était sans doute la maitrise de l'Ether développée par les Athiens en qui ils voyaient des ennemis faibles.
Pacifiques mais braves ils n'hésitent pas à prendre les armes et à défendre les leurs si cela est nécessaire, mais préfèrent toutefois éviter les conflits car telle est la base de leur idéal. La guerre n'apporte jamais rien de bon, elle n'amène que la haine, et la haine engendre la haine. C'est pour éviter ces situations qu'ils vivent si reclus.
Sur les deux paragraphe au dessus tu as mélangé présent et imparfait ou passé simple je sais pas c'est chiant pour la lecture .





Maturité


Tilith fêtait aujourd'hui sa 18ème année, cet évènement gardait une certaine importance en Athia car signifiant encore le passage à l'âge adulte, il signifiait surtout l'arrêt de la période d'apprentissage de chacun pour le début de sa vie active. Jolie repetition Smile
Pour beaucoup le changement n'était que minime car les notions d'emploi, de carrière, de rémunération étaient inexistantes. Il signifiait seulement l'arrêt des cours théoriques et magistraux et le droit au mariage pour le plus important. Eh c'est chiant les cours l'arret c'est important
Mais pour Tilith il représentait bien plus, aujourd'hui sa première lame et sa première armure lui sont remis. décidément passé et présent font pas bon menage

Le pouvoir de l'Ether a toujours été très présent dans cette jeune Athienne, elle en développa un contrôle très accentué dès son plus jeune âge, et sa maitrise dépassait de loin celle de bon nombre des anciens.
Ses parents avaient quitté ce monde il y a des années emportés par le conflit qui les opposaient aux kobolds la laissant aux soins de son frère Tilzt, ce fut lui qui l'éleva et pris soin d'elle durant tout ce temps, et c'est lui qui aujourd'hui lui remettrait ses premières armes.

Il s'approcha d'elle en ce glorieux jour, portant à bout de bras l'épée de leur père, drapée dans un tissu blanc immaculé symbolisant la pureté recouvrant la lame, dominant la guerre et rappelant à quel but elle doit être utilisée.

Le jour est arrivé Tilith, il est temps pour toi de devenir une femme, et part cette lame honorer la mémoire de nos pères. nos pères? Sa veux dire que leur parent était gay?

Alors qu'il lui remit l'arme, il déposa un baiser sur son front.

Je suis fier de toi, tu peux aller dans ta chambre essayer ta tenue de mailles.
J'espère qu'elle te plaira.



Après quelques instants elle ressortie de sa chambre vêtue de son armure.
Un ensemble de mailles fines qui lui allait à ravir, épousant ses formes et n'entravant pas le moindre du monde ses mouvements.
Quand Tilzt la vit il ne pu empêcher son cœur de faire un bond dans sa poitrine, en effet elle ressemblait beaucoup à sa mère, et la ressemblance n'était que plus frappante avec cette tenue sur le dos, de nombreux souvenirs le traversèrent à ce moment là et il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits.

Tilith portait les caractéristiques des Athiens, sa peau était pâle comme un reflet d'Ether, elle attachait sa longue chevelure blanche et soyeuse en une grande boucle à l'arrière de sa tête par soucis de facilité, elle aimait les choses simples.
De grands yeux en amande gris donnaient à son regard sérieux une teinte de juvénilité, renforcée par un petit nez rond.
De longues oreilles en pointe venaient allonger ce visage fin et délicat, lui donnant un air qui n'était non sans rappeler celui des Séraphims.
Elle était petite de taille, et son corps avait encore l'apparence de celui d'une adolescente d'ailleurs.

C'est plutot bien écrit mais pour moi c'est écrit pour rien vu le peu d'interet de cette scene (manque une suite quoi)
___





Un matin, un soir, d’hiver ou de printemps qui peut savoir …

En Athia tous les jours se ressemblent, la source d’Ether qui abreuve continuellement la cité ne suit aucun rythme astral, et si un semblant de jour et de nuit à été mis en place grâce à l’extinction ou l’allumage des torches de lumière, il ne fait jamais totalement noir, et les problèmes de sommeil sont fréquents chez les Athiens.

Aujourd’hui encore Tilith ne pouvait pas trouver le sommeil, elle restait là, assise sur le porche de sa maison à contempler l’horizon, tentant de percer l’obscurité des cavités lointaines. Qu’est-ce qu’elles pouvaient contenir ? Qu’y avait-il au-delà du bouclier d’Ether qui entourait la cité ? Elle se l’était toujours demandé. Elle a souvent tenté de s’aventurer en dehors du halo entourant Athia, mais n’a jamais pu s’échapper plus de quelques mètres rattrapée constamment par un adulte …
C’était pour son bien lui répétait-on, au-delà de la cité il n’y a que les ténèbres, et personne ne veut savoir ce que cachent les ténèbres, sauf elle … Omg les inversion de temps sa plombe la lecture

Les kobolds ! Voilà la seule chose qu’on lui a enseigné à propos de ce que contenaient la noirceur, ces êtres abjectes qui faisaient trembler la cité parfois. Elle n’en avait jamais vu, mais depuis longtemps elle se préparait à sa rencontre avec eux, et il ne ferait aucun doute qu’elle n’userait d’aucune pitié si son chemin venait à croisé le leur.
Ils lui ont pris la seule chose qu’elle avait, ils lui ont volé ses parents. Les circonstances de leur mort sont encore mystérieuses pour elle, la seule chose qu’on lui ai raconté est qu’ils appartenaient à l’escorte d’un convoi d’extracteurs d’Ether et qu’ils périrent sous une offensive Kobold.
Car l’Ether qui abreuve la cité n’est pas infini, et il faut tout de même aller en récolter pour remplir les sources, heureusement les flux étaient nombreux et cette énergie était puissante et durable, l’équilibre n’était pas encore en danger malgré des années d’existence.

L’Ether, don d’Aion lui-même afin d’aider et de protéger les humains contre les envahisseurs Balaurs.
Les Athiens en usent plus que quiconque, elle est le seul équilibre qui permet à leur cité de prospérer, et elle les entoure continuellement.
Depuis leur plus jeune âge chaque Athien est amené à manipuler l’Ether, à le comprendre, et dans cet art Tilith excellait. Car au-delà de la manipulation elle avait rapidement développée une extraction dépassant celle de ses congénères.

Manque quand meme l'étincelle qui donne envie de suivre tes personnages (j'aime pas les histoire sans dialogue)



___

Ah des dialogue i'm happy

Dis grand frère, pourquoi tu ne veux pas me dire ce qu’il y a au delà du bouclier de la cité ?
- En dehors d’Athia, seules les ténèbres prospèrent, et ce qu’elles engendrent n’est jamais bon, crois moi tu es bien mieux ici. Tu devrais pourtant le savoir mieux que quiconque …
- Mais ne t’es-tu jamais demandé si le monde n’était pas plus vaste ? Penses-tu réellement qu’il n’y a que ces … kobolds autour de nous ?
- Tu as toujours été bien curieuse Tilith, à vrai dire je me le demande aussi. Seulement de part les nombreuses fois où j’ai arpenté les sombres tunnels je ne me souviens n’y avoir rencontré que le chaos et la haine …
Comme à chaque fois qu’il évoque son passé Tilzt se perdit un moment dans ses pensés.
Et ce n’est pas le futur qui t’attend … Les anciens ont raison de vouloir nous protéger, c’est pour ton bien crois moi. Allez fini ton bol et vas te coucher, demain c’est un grand jour qui t’attend.


___



Un rocher flottant au dessus du vide, un jeune couple d’amoureux …

Tilzt, promets moi que nous resterons toujours ensemble, dit Thalaë en se resserrant contre sa poitrine comme pour se rassurer.
Baissant son regard sur elle, il fit glisser la mèche de cheveux qui venait lui cacher le visage afin de la déposer derrière son oreille, il déposa alors sur son front découvert un baiser rassurant.
Tu es tout pour moi, et mon seul désir est d’être à tes côtés. Tant que notre amour prospérera je serais le plus heureux des hommes.

Owi les feux de l'amour
___



Thalaë ! Thalaë ! Viens voir par ici, j’ai trouvé un champs d’Ether !
- Oh qu’il est riche, je vais faire une belle collecte sur celui-là.

Alors qu’elle s’attelait à l’extraction de l’Ether, Tilzt ne pu s’empêcher de venir l’enlacer par derrière, embrassant langoureusement son cou, s’oubliant à son devoir d’escorteur.
Il était heureux, la tête appuyée sur son l’épaule de sa bien-aimée il la regardait extraire l’Ether avec dextérité, c’était toujours un spectacle magnifique de voir ce flux blanchâtre quitter la roche dans laquelle elle était conservée pour se diriger en une ondulation volatile dans les mains de son extracteur.

Perdu dans ses pensées il ne vit pas le kobold qui s’était approché d’eux et la seule chose qu’il sentit fut le contact de l’acier glacé transperçant son corps de part-en-part, embrochant les deux amants en même temps, la douleur de la lame ressortant fut atroce, et elle lui arracha un cri de douleur.
L‘étonnement passé, il sortit rapidement son épée de son fourreau, et d’un geste rapide il l’enfonça dans la poitrine de son agresseur sans même le regarder. Celui-ci qui jubilait la seconde passée s’écroula aussitôt, une grimace de douleur sur le visage.
C'est au moins chuck norris ce type y viens de se faire transpercer et y sort son épée pour buter le mechant kobold

Tilzt je te …
Il sentit alors le corps de Thalaë fléchir, et dans ses bras peser de tout son poids. Hébété il ne parvint pas à parler tout de suite, ne réalisant pas encore ce qu’il venait de se produire. t'a oublié la majuscule ce n'est pas une phrase!!!
Non ! Non ! Ça ne peut pas être possible, je t’en prie, ne m’abandonne pas, je t’en supplie ne me laisse pas ! ça sa n'existe pas en francais " Ce n'est pas possible"
Un flot de larmes s’échappait alors de ses yeux, il resta là pendant longtemps, serrant le corps sans vie de son amour contre lui, désespéré, n’attendant plus que le réveil qui l’extirperait de ce cauchemar.
Blessé lui aussi il ne tardât pas à perdre connaissance, le visage de Thalaë toujours serré contre sa poitrine. Toujours et encore les temps

Un peu plus tard, un autre groupe d’extracteur aperçu les corps et les ramenèrent à la cité où Tilzt fut soigné.


___
Mouais t'aurait du précisé que c'était un récit et a qui y racontait sa vie


La haine, depuis ce jour elle me ronge, bien trop forte pour être contrôlée. Chaque jour je lutte, effrayé de devenir à mon tour un monstre, mais elle est toujours présente, je m’en rends compte lorsque des excès de colère s’emparent de moi et que mon calme ne revient que quelques instants après.
Je la ressent quand, en repensant à ma … ma Thalaë, je m’imagine une lame à la main les exterminant tous, jusqu’au dernier.
Me laisser consumer par la colère n’est pas la solution, et je le sais, mais les sentiments sont forts, bien plus que la raison, je le sais à présent. Nous pouvons lutter mais ils seront toujours là. C’est d’ailleurs ce qu’essai de nous apprendre la philosophie Athienne. Et cela a toujours marché, refouler sa colère, réfléchir avant d’agir. Des préceptes que je respecte, mais comment oublier quelque chose qui, chaque jour me ronge, il ne s’agit pas là de broutilles passagères, j’ai beau y penser tous les jours je ne pourrais jamais leur pardonner de me l’avoir prise, jamais !
C'est sur que si y pense a sa tout les jours y va avoir du mal a oublié...

C’est depuis ce jour que je me suis mis à boire autant, oh bien sur cela ne me fait rien oublier, mais les jours paraissent moins longs quand on ne se souvient pas du précédent … Je tente de me convaincre tant bien que mal que la léthargie que la boisson engendre en moi me préserve d’une vengeance malsaine.
Parfois il m’arrive de penser que c’est tout le contraire, et que la seule façon de parvenir à oublier serait de tenter de vivre ma vie avec les miens. Mais c’est devenu bien trop difficile pour moi, la solution que contient cette bouteille d’eau de vie est tellement plus simple, tellement plus accessible …

De tous les êtres qui m’étaient cher, ile ne me reste que ma petite sœur, et je suis conscient de n’être qu’un fardeau pour elle, quelle ironie du sort, moi qui l’élevait et la protégeait depuis la mort de nos parents, voit maintenant nos rôles inversés. Et aujourd’hui c’est bien elle qui veille sur moi …
Et je lui doit sans aucun doute le semblant de vie qui m’anime encore aujourd’hui, car pour elle je fis mon possible afin de la préserver de ce que j’étais, abandonnant la bouteille pour son éducation le jour venu. M’abandonnant à la bouteille lorsqu’elle n’était pas là pour canaliser mon attention.
T'insiste trop sur le faite qu'il soit alcoolique je trouve
Un fou alcoolique schizophrène, voilà ce que je suis devenu …

What a Face Owi vive les schizo



Donc je t'ai précisé ce qui pouvait être chiant a la lecture et ce qui me plaisait pas .
Après j'ai du laisser passer pas mal de truc .
Sinon dommage que sa soit des bouts d'histoire sans rapport ,en les collant bouts a bouts et en t'animant un monde il y a moyen de faire quelque chose d'intéressant ,d'autant plus que tu maitrise vachement bien certaine structure alambiqué de la langue française.
Sinon bravo pour avoir écris sa et s'il te plait choisit un temps et tiens toi y.


Ps: je n'ai aucune prétention de faire mieux que toi ( a mon avis je ferais moins bien) je te dis juste ce que je pense et si ma critique t'intéresse je pourrais faire la même sur ton second texte demain , je vais au lit la .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bamby
Einstein
Einstein
avatar

Nombre de messages : 2249
Age : 22
Localisation : 723, Evergreen Terrace, Springfield
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 8:52

Putain gzailoksi à 3H34 tu corriges une copie quoi.
Waza Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiduk-Off
Langue de Kanigrou
Langue de Kanigrou
avatar

Nombre de messages : 323
Localisation : Heu...Par ci par là
Date d'inscription : 08/08/2009

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 10:05

No life powaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lepiroma
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 1395
Age : 24
Localisation : dans mon lit, en train de réver à ma princess <3
Date d'inscription : 24/01/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 11:55

Genre mais faut lire -_-" c'est trop long! je lirais ce soir avant d'aller dormir vers 3H-4H !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tilzt
Aventurier
Aventurier
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:21


Owi ! J'avais jamais été cité comme ça, ça me rend tout chose !


Alors, toute première chose, effectivement ce n'est pas quelque chose qui se lit d'une traite, j'aurais du le préciser(j'ai ôté la partie explicative en hrp que j'avais mis avec le texte pour l'alléger un peu, déjà que c'est "assez" long...), en fait, je dirais même que l'ordre chronologique n'est même pas forcément respecté vu que c'est des trucs que j'ai écrit afin de me poser des bases sur quoi travailler.(background/psychologie...) D'où le fait que je ne l'ai pas posté avant en fait.

Mais t'as raison à lire comme ça on y comprend rien. ^^



Pour le temps ! Argh !(je meurs) Tu touches un point sensible là, j'ai jamais été doué de ce côté là... Je structure pas assez mes textes, c'est du feeling et du coup ça se ressent. En fait à relire un peu c'est même un effet de style que j'essaye de donner sauf qu'apparemment c'est raté. ^^'
Pareil pour les répétitions, j'essaye d'en ôter le plus possible mais parfois je sèche et en général je me dis qu'est ce que je pourrais foutre à la place de "tel mot" et à force de me le répéter je trouve plus rien d'autre et j'abandonne, (flemme powa) mais ça doit être ce qui me gêne le plus en général en relecture. (vu que forcément je bute dessus ça m'obsède, d'où l'intérêt d'avoir un avis extérieur)


En tout cas merci pour ton avis.



ps: Argh le second texte est vraiment sans prétention, je sens l'exhumation et le viol brutal sans vaseline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigitang
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 22
Localisation : quelque part dans la taverne
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:35

moua jamais eu droit a une remarque de gzélo!! k'suis jaloux, en même temps mon rp vaut pas le quart de ce que tu fais. (j'en ai au moins 6 pages de textes mais à l'écrit T_T)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bamby
Einstein
Einstein
avatar

Nombre de messages : 2249
Age : 22
Localisation : 723, Evergreen Terrace, Springfield
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:38

ci gît Tang a écrit:
moua jamais eu droit a une remarque de gzélo!! k'suis jaloux, en même temps mon rp vaut pas le quart de ce que tu fais. (j'en ai au moins 6 pages de textes mais à l'écrit T_T)

Vous suxxez, suffit d'aller voir ma candid à la CAA y a genre 6 mois

Simple, bref, efficace : http://amayiro.latchatche.net/recrutement-f12/bam-bambie-bambinou-bambawa-t65.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigitang
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 22
Localisation : quelque part dans la taverne
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:43

Avertissement : Visiter ce site peut être préjudiciable à votre ordinateur !

xD Bamby m'envoie des virus c'est certain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bamby
Einstein
Einstein
avatar

Nombre de messages : 2249
Age : 22
Localisation : 723, Evergreen Terrace, Springfield
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:45

ci gît Tang a écrit:
Avertissement : Visiter ce site peut être préjudiciable à votre ordinateur !

xD Bamby m'envoie des virus c'est certain

Trop pas c'ma candid sur le fofo d'la CAA silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sigitang
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 22
Localisation : quelque part dans la taverne
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:47

à mon avis c'est dangereux pour les yeux (sur ceux je me barre j'ai une location à faire pendant ma pose, biiip d'hollandais )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bamby
Einstein
Einstein
avatar

Nombre de messages : 2249
Age : 22
Localisation : 723, Evergreen Terrace, Springfield
Date d'inscription : 29/05/2009

MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   Sam 31 Juil - 12:47

ci gît Tang a écrit:
à mon avis c'est dangereux pour les yeux (sur ceux je me barre j'ai une location à faire pendant ma pose, biiip d'hollandais )

Tchou Biloute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P'tit ramassis de conneries ... [RP]   

Revenir en haut Aller en bas
 
P'tit ramassis de conneries ... [RP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les conneries du net
» Racontez-nous vos conneries !
» BELLA ? « Tous ça c'est des conneries je t'assure, j'ai pas besoin de toi pour continuer mon chemin, casse toi de là »
» Blagues, humour, conneries... [II]
» vos plus belles conneries étant gamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Symphonie Meurtrière :: Animation :: Events, RP & Fan-Art-
Sauter vers: