Symphonie Meurtrière

Le forum de la guilde Symphonie Meurtrière, serveur Amayiro
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les récits du mage Kalimas : Vol.1 Livre I : La mort d'Axim...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalima's creed
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 567
Age : 20
Localisation : Rome, 18eme siecle
Date d'inscription : 06/04/2010

MessageSujet: Les récits du mage Kalimas : Vol.1 Livre I : La mort d'Axim...   Jeu 12 Aoû - 18:02

J'étais heureux de notre départ, j'allais pouvoir explorer Frigost. Sur le chemin du retour, je trouvais mon quartier très calme pour un début de soirée, quelques rats déambulaient sur les pavés, je me dirigea vers ma maison, lorsque je voulu mettre la clé dans la serrure, la porte s'ouvra d'elle même, la maison était plongée dans le noir, le calme qui y reignait était inquiétant... Je fis un feu dans mes mains et constata que la maison n'avait subit aucun dégats. Je m'assis sur mon fauteuil quand, tout à coup, un homme enroulé dans une cape une capuche sur la tête, fonça sur moi à la vitesse de l'éclair et me poignarda en plein ventre . Le sang coulait abondament, l'homme ricana et s'enfuit, me laissant seul, entrain d'agoniser... J'essayais de crier, en vain, aucun son ne sortait de ma gorge, je vis ma vie défilée devant moi , pleins de rêves et d'images, les rencontres avec mes amis, toute ces aventures....
Je pleura à chaudes larmes en repenssant à ma magnifique vie, mais les dieux ont décidés de me l'enlever. J'étais désolé pour toute les personnes qui étaient venu pour moi , pour cette aventure, mais, maintenant c'est fini...
Je pria Féca de me garder une place à ses côtés et m'endorma...à jamais....

Fin d'Axim...


La vengeance a un gout amer. Prélude.


Sous cette pluie batante, la nuit parrait très sombre malgré la lune ronde et puissante. Au loin, un village, aucune lumière n'est allumée, de l'autre côté, la forêt fourbe et dangereuse, mais c'est par là qu'il va. Il cherche quelque chose, ou quelqu'un... En tout cas, il file à la vitesse du vent, une cape noire , enroulée autour de lui, le protège de la pluie. Il s'arrête, il renifle, sort deux lames brillantes comme les étoiles, une horde de mulou l'encercle prête à lui bondir dessus. Il saute , crit des mots dans un autre langage, et , quand il frappe le sol , une lumière rougeoyante s'en échappe, tout les mulous sont mort, baignant dans une mare sanglante, il en voit un bouger, vif comme l'éclair, il fond sur sa proie tel un aigle royal, il lui assène un coup d'épée juste entre les deux yeux, les yeux du mulou sortent de leur orbite, et la tête explose, lançant une giclée de sang tout autour du corps. Le mulou tombe, raide mort, la tête décapitée.
L'homme se ravise, donne un coup sur sa cape et repart. Au loin : un château brilliant et lumineux. C'est par là qu'il sembre se diriger. Arriver devant le château, deux gardes se postent devant lui et lui demande de s'identifier, grave erreur, l'homme leur prend leur têtes et les fracasses l'une contre l'autre, la violence du coup les assomant pour un bon moment. D'un geste brutal, il écarta les portes de bois massif.
Le spectacle qu'il vit à l'intérieur était attristant : un bon nombre de personne était vétu de noir, ils avaient tous les larmes aux yeux, il se doutait de quelque chose qu'il redoutait le plus au monde. Après avoir traversé la cour, il fût arrivé devant l'immense donjon , deux hommes lui bloquèrent le passage. Etouffé par un sentiment de rage, notre homme sortit son épée, transperça les deux hommes et leur trancha la gorge. Le mur était désormais maculé de sang.
Après ce léger imprévu, il couru dans les nombreux couloirs et escaliers du donjon, tuant toute personne lui bloquant le passage, il arriva enfin dans une pièce ronde, un groupe de personnes était réunit autour d'un lit macabre, l'homme se rapprocha et, quand il vit le défun, il étouffa un sanglot et cria de rage. Cet homme venait de perdre son frère...
Les gens autour furent d'abord prit de panique à cause de son cir, mais quand ils le virent s'effondrer sur le sol en pleurant, ils comprirent que cet homme était son frère...

FIN DU PRELUDE


A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planetrp.free.fr/flinks/forum
sigitang
Dévoreur de Chêne Mou
Dévoreur de Chêne Mou
avatar

Nombre de messages : 835
Age : 22
Localisation : quelque part dans la taverne
Date d'inscription : 14/01/2010

MessageSujet: Re: Les récits du mage Kalimas : Vol.1 Livre I : La mort d'Axim...   Jeu 12 Aoû - 20:06

attention au passé simple sa pique les yeux (je suis pas irréprochable non plus)

sinon une phrase ou un défaut est flagrant

"Sous cette pluie batante, la nuit parrait très sombre malgré la lune ronde et puissante. Au loin, un village, aucune lumière n'est allumée, de l'autre côté, la forêt fourbe et dangereuse, mais c'est par là qu'il va"

Euh je saisis pas tout si je comprends bien sa donnerait ça:

La nuit semble toujours plus obscure sous la pluie battante et cette nuit, malgré la lune resplendissante, l'ombre a envahi les moindres recoins. Au loin on aperçoit les ombres d'un village mais aucune source de lumière dans les environs. A l'opposé de la bourgade une orée sombre et dangereuse se dévoile, l'entrée de la forêt, fourbe et dangereuse, pourtant une silhouette trébuche vers cette direction [...]

Bon voilà ce que j'aurais mis, cette phrase est un peu glauque donc va au bout du glauque et mes vraiment l'ambiance. Met des points et des verbes au lieu des virgules.


La suite
" Il s'arrête, il renifle, sort deux lames brillantes comme les étoiles, une horde de mulou l'encercle prête à lui bondir dessus. Il saute , crit des mots dans un autre langage, et , quand il frappe le sol , une lumière rougeoyante s'en échappe, tout les mulous sont mort, baignant dans une mare sanglante, il en voit un bouger, vif comme l'éclair, il fond sur sa proie tel un aigle royal, il lui assène un coup d'épée juste entre les deux yeux, les yeux du mulou sortent de leur orbite, et la tête explose, lançant une giclée de sang tout autour du corps. Le mulou tombe, raide mort, la tête décapitée."


Oulala sa va vite trop ,vite. Essaye de faire apparaitre les bruits des mulous approchants, ou l'odeur (puisque apparemment ton personnage a un bon odorat) met du suspens.
Le combat si tu veux montrer la puissance du personnage, au lieu de faire des scènes rapide avec des virgules comme seul lien, crée un ralenti, détail ses mouvements etc

La suite est mieux mais essaye de passer plus de temps sur la description, et oui j'y pense il tu des gens qui sont les amis de son frère puisque qu'ils sont à son enterrement ?

Bon voilà une rapide analyse, je ne suis pas parfait mon esquisses de rp est bordelique, mal organisé... Bref prend ces commentaires comme d'auteur amateur à auteur amateur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les récits du mage Kalimas : Vol.1 Livre I : La mort d'Axim...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le changement qui va plaire ;)
» Troll mage.. Heu non! LE troll mage!
» macro pom pyro mage
» [Refusé] [Mage Arcane] Tweenty
» mage gnome spé feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Symphonie Meurtrière :: Animation :: Events, RP & Fan-Art-
Sauter vers: